restaurant

Break, premier restaurant californien à Paris

La nouvelle adresse vient tout juste d’ouvrir dans le 17ème arrondissement.

 

C’est au cœur du tennis club de Pereire que les joueurs français Edouard et Christophe Roger-Vasselin ont choisi d’ouvrir leur restaurant. Une adresse nommée Break, en référence au fameux sport de raquette.

Petit frère du Café A, rendez-vous du 10ème arrondissement dont la réputation n’est plus à faire, Break, lui, mise une atmosphère chill rappelant Venice beach. Côté déco, bois clair, suspensions et végétation luxuriante contribuent à l’ambiance zen du lieu. Depuis la baie vitrée, on peut observer la terrasse cachée avec vue sur un court de tennis. Quand la faim se fait sentir, on plonge avec délice les yeux dans la carte au goût de paradis, répertoriant à peu près toute la healthy it-food du moment. Lobster roll, poke bowl, gnocchis à la truffe, avocado toast brioché, trilogie de houmous (betterave, petit pois, carottes), tacos à l’effiloché de bœuf, burratina ou encore ceviche se partagent ainsi la vedette. La pause sucrée elle aussi mérite le détour, avec un cupcake chocolat et crème d’Oréo, une nage de fruits rouges avec brisure de cookie et glace au basilic, un açai bol, ou encore cette étrange mais prometteuse île flottante à la citronnelle thaï et au marshmallow ! Au bar, là encore, Break a tout pour plaire avec une carte qui semble tout droit sortie de nos rêves. Spritz, Mojito, Bloody Mary Cosmo, Moscow Mule ou Gin Tonic revisités répondent ainsi à l’appel.

Informations pratiques :

Break
119 boulevard Pereire
75017 Paris

Votre avis compte !
  • J’ajoute
    dans ma To Do
  • J’ y suis allé,
    je valide
  • J’ y suis allé, je ne conseille pas

Vu dans la Oopsie Box

Rédigé par :
Aurélie Tournois
Aurélie Tournois Rédac au top

Telle une vraie fouine (en plus canon bien sûr, c'est une image), Aurélie est toujours à l'affût de lieux à la déco pointue où déguster un bon verre de vin rouge ou une nouvelle bière à ajouter à sa checklist. Passionnée de musique, curieuse, elle promène partout son appareil photo et parcourt la capitale à la recherche d'objets et accessoires mignons et tendance.